top of page
  • Photo du rédacteurVanessa

Mycoses vaginales : Quelques conseils au quotidien

Dernière mise à jour : 2 févr.



Les mycoses vaginales, ces invitées surprises qui nous rappellent de chérir notre bien-être. Explorons les mystères des mycoses vaginales avec clarté, tout en intégrant des conseils pratiques pour préserver notre équilibre au quotidien.

Le Candida Albicans est une levure, un champignon qui adore les endroits chaleureux et humides et malheureusement votre intimité peut devenir un de ces terrains de jeu préféré. ( Il adore aussi les intestins, les pieds ...)

Causes et facteurs favorisant la prolifération du Candida Albicans 🌱🤔

Dérèglement du pH vaginal : Évitez les douches vaginales excessives et les savons agressifs qui peuvent perturber l'équilibre délicat du pH vaginal. l'utilisation de spermicides, préservatifs peuvent modifier le PH vaginal permettant ainsi une installation plus aisée de ce squatteur intime qu'est le candida albican.


Les changements hormonaux :Les variations hormonales, qu'elles soient liées à la grossesse, aux règles ou à la ménopause, peuvent favoriser le développement de ces indésirables levures.

La prise d' antibiotiques :Une utilisation prolongée d'antibiotiques peut perturber l'équilibre naturel des bactéries dans le vagin,des intestins et tout le système urogénitales-génital favorisant la croissance du Candida Albicans. Les antibiotiques c'est pas automatique

Une Immunité affaiblie : Une immunité affaiblie peut rendre plus difficile la résistance aux infections fongiques. Un système immunitaire fort est votre meilleur bouclier.

Un diabète mal contrôlé :Les personnes atteintes de diabète sont plus susceptibles de développer des mycoses vaginales en raison des niveaux élevés de sucre favorisant la croissance du Candida.

La contraception :Certaines pilules contraceptives en influençant les niveaux d'hormones et augmenter le risque de mycoses vaginales.


Le cycle menstruel et les tampons: pendant les règles le PH vaginal est modifié par le sang et les lactobacilles sont donc moins nombreuses, nous sommes donc plus vulnérables aux infections intimes.

Le sucre :Ah, le sucre, le festin préféré du Candida Albicans. Les excès de sucre dans l'alimentation peuvent être comme un banquet royal pour ces levures, favorisant leur prolifération.

Quelques conseils au quotidiens 😌


Culotte en coton : Choisissez de préférence des sous-vêtements en coton pour favoriser une meilleure aération et évitez de porter des strings tous les jours.

Une cure de probiotiques dédiée à notre intimité:Intégrez des probiotiques comme les lactobacillus crispâtes, plantarum pour soutenir la croissance des bonnes bactéries. N'oubliez si vous n'avez une alimentation riche en légumes et fruits vous ne pourrez pas permettent aux bonnes bactéries de se développer. voir article " les prébiotiques c'est automatiques"


Les vêtements trop serrés : Offrez à votre intimité un peu d'espace pour respirer en privilégiant des vêtements amples.


Une hydratation suffisante: Restez bien hydratée environ 1,5 L d'eau. L'eau est votre alliée pour maintenir un équilibre sain.


Une alimentation équilibrée :Adoptez une alimentation équilibrée riche en nutriments, fibres, vitamines pour soutenir votre système immunitaire et vos microbiotes, intestinal et vaginal en apportant des prébiotiques substrat des probiotiques.

Évitez l'humidité prolongée :Changez de maillot de bain mouillé rapidement et évitez de rester en tenue de sport humide.

Pas de parfum intime :Pas de produits parfumés dans la région intime même si soit disant ils sont adaptés . Une hygiène quotidienne avec un savon intime est suffisante. Optez pour des produits doux et non parfumés.

Prendre soin de votre bien-être intime est simple à intégrer dans votre routine quotidienne. Ces conseils contribuent à maintenir une flore équilibrée, votre allié pour préserver votre intimité. Votre jardin secret doit rester une zone de confort et de plaisirs. 🌺💕


Isye, Cultivez votre bien être,




Rendez vous:

Formations:



3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page