top of page
  • Photo du rédacteurVanessa

Les prébiotiques, c'est automatique!

Dernière mise à jour : 2 févr.

Le substrat des probiotiques

Le substrat pour un microbiote équilibré
les prébiotiques et le microbiote intestinal

Les prébiotiques sont comme le sol fertile dans un jardin. Sans un sol riche et nourrissant, même les graines les plus prometteuses ne peuvent pas pousser. De même, les probiotiques ont besoin des prébiotiques pour s'épanouir et prospérer dans notre intestin, créant ainsi un écosystème sain. 🌱


Les prébiotiques sont des composés naturels présents dans certains aliments, principalement des fibres alimentaires non digestibles. Leur rôle principal est de servir de nourriture aux bactéries bénéfiques qui résident dans notre tube digestif, c'est-à-dire les probiotiques et d'autres micro-organismes présents dans le microbiote intestinal.


Les types de prébiotiques les plus courants comprennent des fibres spécifiques telles que l'inuline, le fructooligosaccharide (FOS), le galactooligosaccharide (GOS) et d'autres. Ces composés atteignent l'intestin grêle inchangés, où ils sont ensuite fermentés par les bactéries probiotiques et autres micro-organismes bénéfiques présents dans le côlon.

Quelques exemples d'aliments prébiotiques, pensez à en intégrer quelques uns chaque jour:


  1. Ail : L'ail est l'un des aliments prébiotiques les plus connus. Il contient de l'inuline, une fibre prébiotique qui favorise la croissance des bonnes bactéries dans l'intestin.

  2. Oignon : Comme l'ail, l'oignon contient de l'inuline, ce qui en fait un excellent aliment prébiotique. L'oignon cru est particulièrement riche en prébiotiques.

  3. Asperges : Les asperges sont une source naturelle de fibres prébiotiques, en particulier l'inuline. Elles sont également riches en antioxydants.

  4. Bananes : Les bananes, en particulier les variétés plus vertes, contiennent du fructooligosaccharide (FOS), un prébiotique qui soutient la croissance des probiotiques.

  5. Orge : L'orge est un grain entier riche en bêta-glucanes, une forme de prébiotique qui peut favoriser la croissance des bactéries bénéfiques.

  6. Avoine : Les flocons d'avoine sont une autre source de bêta-glucanes prébiotiques. Ils sont également riches en fibres solubles.

  7. Blé entier : Le blé entier, y compris le pain de blé entier et les pâtes de blé entier, contient des fibres prébiotiques qui peuvent nourrir les bonnes bactéries.

  8. Chicorée : La chicorée est parfois utilisée pour produire de l'inuline, un prébiotique. Vous pouvez la trouver sous forme de supplément ou de substitut de café.

  9. Cacao noir : Le cacao noir non sucré est une source de polyphénols et de fibres prébiotiques qui peuvent soutenir la santé intestinale.

  10. Ortie : Les feuilles d'ortie contiennent de l'inuline et peuvent être utilisées pour préparer des thés ou des infusions.

  11. Légumineuses : Les légumineuses comme les lentilles, les pois chiches et les haricots contiennent des fibres prébiotiques qui favorisent la croissance des probiotiques.

  12. Topinambours : Les topinambours, également appelés artichauts de Jérusalem, sont riches en inuline, ce qui en fait un excellent aliment prébiotique.

  13. Pommes de terre : Les pommes de terre, en particulier lorsqu'elles sont cuites et refroidies, contiennent des amidons résistants qui agissent comme des prébiotiques.

  14. Son d'avoine : Le son d'avoine est une source concentrée de fibres prébiotiques. Vous pouvez l'ajouter à vos céréales ou à vos smoothies.

  15. Baies : Certaines baies, comme les mûres et les framboises, contiennent des fibres prébiotiques en plus d'être riches en antioxydants.

Lorsque les prébiotiques sont fermentés, ils produisent des métabolites bénéfiques tels que des acides gras à chaîne courte, notamment l'acétate, le propionate et le butyrate. Ces acides gras aident à maintenir un environnement intestinal sain, à renforcer la barrière intestinale et à réguler l'inflammation. De plus, ils favorisent l'absorption de certains nutriments essentiels.


En résumé, les prébiotiques, comme les fibres comme l'inuline, le FOS, le GOS, et d'autres, sont essentiels pour nourrir les bonnes bactéries de notre intestin. Ils contribuent ainsi à maintenir un microbiote intestinal équilibré, soutenant notre santé digestive et générale. Il est crucial de les inclure dans une alimentation riche en ces fibres, tout en évitant les excès de sucre, de graisses saturées, d'alcool.

Un peu de vin? oui ? non? allez un consommation très modérée de vin rouge a des effets intéressant sur le microbiote tout comme une bière artisanale non filtrée. Les antibiotiques doivent être pris de manière responsable, comme on dit ils ne sont pas automatiques car ils détruisent aussi les bonnes bactéries.

Voici quelques conseils pour garantir à nos petits alliés invisibles un terrain favorable pour qu'ils continuent de favoriser notre santé . 🌱🥦🍏


En savoir plus, les formations:



Rendez-vous:


formation:


7 vues0 commentaire

Yorumlar


bottom of page