top of page
  • Photo du rédacteurVanessa

Cystites en fuite: mieux vaut prévenir et uriner!

Dernière mise à jour : 2 févr.

Beaucoup de facteurs peuvent favoriser un cystite, comment les éviter?


l'inconfort et douleurs des cystites
Cystites comment les éviter?

Certaines personnes sont plus susceptibles de développer des cystites en raison de certains facteurs de risque. Voici quelques facteurs qui peuvent favoriser le développement de cystites :

  • Genre : Les femmes sont plus susceptibles de développer des cystites en raison de leur anatomie. L'urètre féminin est plus court et est situé près de l'anus, ce qui facilite la propagation de bactéries comme l'escherichia coli, de l'anus vers l'urètre et la vessie. De plus, le microbiote urinaire est directement lié au microbiote du vagin et de l'intestin, d'où l'importance de bien chouchouter nos intestins avec une alimentation variée.

  • Activité sexuelle : Les rapports sexuels peuvent quelque fois, introduire des bactéries dans l'urètre et la vessie, augmentant ainsi le risque de développer une cystite. C'est pourquoi on parle souvent de "cystite de lune de miel". Cette situation peut être récurrente chez certaines femmes de part le déséquilibre de leur microbiote les rendant plus sensible à la variation de PH de leur vagin du au PH des spermatozoïdes. La miction après chaque rapport sexuel est primordiale.

  • Le cycle menstruel: En effet, le sang modifie le PH du vagin le rendant plus sensible aux infections vaginales et urinaires. Le maintien d'un PH acide joue un rôle protecteur en évitant la prolifération des pathogènes.

  • Hydratation insuffisante :Il est important de s'hydrater tout au long de l'année environ 2 litres par jour ( eau de source, tisanes, thé etc). Pendant les mois d'été, en raison de la chaleur, les gens peuvent être moins enclins à boire suffisamment d'eau. Une hydratation insuffisante peut entraîner une concentration accrue de l'urine, ce qui crée un environnement favorable à la prolifération bactérienne et augmente le risque de cystite.

  • Hygiène personnelle : L'utilisation excessive de produits d'hygiène intime, comme les douches vaginales ou les lingettes parfumées, peut perturber l'équilibre bactérien naturel de la région génitale et augmenter le risque d'infections urinaires. Il est conseillé d'utiliser des produits spécifiques respectant le PH de cette zone à l'équilibre fragile.

  • Obstruction de l'urètre : Toute condition médicale qui bloque partiellement l'urètre, comme une hypertrophie de la prostate chez les hommes, peut augmenter le risque d'infections urinaires en empêchant la vidange complète de la vessie.

  • Antécédents d'infections urinaires : Si vous avez déjà eu une cystite ou une autre infection urinaire, vous êtes plus susceptible d'en développer d'autres à l'avenir. L a prise d'antibiotiques fréquente met en place une antibio-résistance. Beaucoup d'études montrent que les bactéries responsables des cystites font partie des plus résistantes aux antibiotiques.Les antibiotiques tuent toutes les bactéries les "mauvaises" comme celles qui sont nécessaire à l'équilibre du microbiote uro-génital. Le cercle vicieux s'installe et les récidives aussi , les cystites chroniques sont malheureusement trop fréquentes.

  • Diabète : Les personnes atteintes de diabète ont un risque accru d'infections, y compris les infections urinaires, en raison de l'effet du diabète sur le système immunitaire et sur la capacité du corps à combattre les infections, et leur microbiote intestinal est déséquilibré ce qui implique souvent le déséquilibre du microbiote urogénitales-génital.

  • Affaiblissement du système immunitaire : Un système immunitaire affaibli, que ce soit en raison d'une maladie sous-jacente ou de médicaments immunosuppresseurs,d'antibiotiques durant une période prolongée, peut rendre le corps moins capable de combattre les infections bactériennes.

  • Rétention d'urine : Si l'urine n'est pas vidée complètement de la vessie, des bactéries peuvent rester dans l'urine stagnante et provoquer une infection. Pour des raisons d'hygiène, la plupart des femmes ne s'asseyent pas dans un lieu public , le fait de ne pas s'assoir ne permet pas de vidanger complètement la vessie, ainsi les bactéries peuvent se développer plus facilement.

  • Ménopause : Les changements hormonaux associés à la ménopause qui favorisent un microbiote intestinal et intime déséquilibrés, peuvent altérer la muqueuse de la vessie et de l'urètre, augmentant ainsi le risque de cystites (le bio film protecteur des lactobacilles se réduit il est produit par les oestrogènes qui font défaut lors de la ménopause).

Avec l'été les risques peuvent augmenter:


les risques accrus de cystites durant l'été
les cystites durant l'été

  • Vêtements légers : Pendant les mois chauds, nous avons tendance à porter des vêtements plus légers, tels que des maillots de bain ou des tenues plus aérées, qui peuvent ne pas offrir une protection insuffisante contre les bactéries et les irritants extérieurs, augmentant ainsi le risque d'infections urinaires.

  • Baignades dans des eaux contaminées : Beaucoup de gens se baignent dans des piscines, des lacs, des rivières ou des plages pendant l'été. L'eau de ces lieux peut être contaminée par des bactéries et des germes, ce qui peut entraîner des infections urinaires si les bactéries pénètrent dans l'urètre.

  • Changements de routine : Pendant les vacances d'été, les gens peuvent changer leur routine quotidienne, ce qui peut inclure des retards dans les mictions ou des habitudes alimentaires différentes pouvant modifier le microbiote et ainsi créer ainsi des conditions favorables à la cystite.

Il est important de prendre en compte ces différents facteurs de risque et d'adopter des mesures préventives pour réduire le risque de développer des cystites, telles que l'hydratation adéquate, l'hygiène personnelle appropriée, une alimentation variée et riche en fruits et légumes. Il existe des alternatives naturelles et efficaces pour les crises et la prévention des cystites.


Ne laissez pas les cystites gâcher votre quotidien ! Que vous viviez des crises occasionnelles ou des épisodes répétés, je suis là pour vous aider. Contactez-moi et ensemble, retrouvons votre confort et votre sérénité.


Faisons connaissance:



En savoir plus, les formations:




Rendez-vous:



12 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page